LE GRAND TALISMAN

LE GRAND TALISMAN

Cartomancie, entraide et voyance
 
AccueilGalerieFAQMembresRechercherGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 LA MAISON DIEU AVEC

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: LA MAISON DIEU AVEC   Mar 30 Juin - 19:18

LA MAISON DIEU (16) ET LE BATELEUR (1)

Les prisons dans lesquelles se trouvait enfermé le consultant s'effondrent les unes après les autres. Ce sont les prisons du conformisme, de l'habitude, de l'orthodoxie, des peurs anciennes, qui ouvrent leurs portes. Le consultant va pouvoir prendre son envol et oser libérer son potentiel qu'il réprimait jusque-là. L'assemblage peut aussi annoncer une transformation nécessaire, une prise de conscience soudaine, la fin d'une maladie. Les balles de couleur qui dansent autour de la tour symbolisent le côté original que nous avons tous en nous, qui ne demande qu'à se manifester.

Professionnellement, un problème important se pose au consultant, il serait prudent qu'il revoit toutes les étapes de son travail. C'est une aubaine qui se présente à lui, car il va pouvoir donner à son activité une orientation différente et moins limitée.

En amour, c'est la fin d'une histoire, une rupture est à envisager. Ce passage va s'avérer salutaire car il va marquer pour le consultant le début de la période où il va enfin oser affirmer ses besoins.

Spirituellement, une secousse brutale, obligeant le consultant à ne plus s'accrocher à ses habitudes et préjugés, lui permet
d'ouvrir la porte donnant accès à un espace de plus grande liberté.




LA MAISON DIEU (16) ET LA PAPESSE (2)

Il est inutile de regretter le temps perdu, ce qui est fait est fait! Aujourd'hui il n'est plus possible de continuer comme par le passé à vivre d'une manière profane, sans être aucunement conscient de ses responsabilités vis-à-vis de ses semblables et de la société en général. Très vite, le consultant va pénétrer dans un univers au sein duquel toutes ses références vont disparaître. Mais, en plus de ses croyances, il va aussi sûrement devoir s'éloigner de ses anciennes relations, de son mode de vie, de ses habitudes. Il ne lui est pas demandé de se faire violence pour y parvenir, car ce processus s'effectue le plus naturellement du monde. En changeant de niveau énergétique ou de plan de conscience, c'est tout son schéma de vie qui se transforme.

Professionnellement, certaines personnes sont faites pour réaliser les choses, d'autres pour les concevoir. C'est dans cette deuxième catégorie que le génie du consultant peut s'exprimer. Pourquoi cherche-t-il à contrarier sa nature?

En amour, avant de poursuivre, il ne serait pas inutile de faire un travail sur soi afin de comprendre les raisons qui nous font réagir et nous comporter de telle manière. Si l'on veut se débarrasser de ses schémas, il n'y a pas d'autres alternatives.

Spirituellement, l'importance du hasard est loin d'être prépondérante dans la vie. En général les événements sont provoqués par nous-mêmes. Tant que nous n'en sommes pas conscients, nous en rejetons la faute sur le hasard. C'est en étudiant les Lois qui régissent l'univers que nous serons à même d'en comprendre les mécanismes pour ensuite nous harmoniser à elles.




LA MAISON DIEU (16) ET L'IMPÉRATRICE (3)

Pourquoi accepter encore de porter le fardeau du passé sur ses épaules, alors qu'il est possible de s'élever grâce aux ailes de l'avenir?

Professionnellement, le consultant était trop impliqué et concentré dans une seule et même activité, il manquait de recul pour avoir une vue d'ensemble de la situation. Le seul moyen de juger de la globalité d'une chose, est de s'en extraire afin de la percevoir comme un observateur.

En amour, dans le couple, tout repose sur la femme car son compagnon manque de maturité. Soit elle accepte cette situation, et c'est tout à fait possible car elle peut y trouver des compensations, soit elle rompt.

Spirituellement, même les situations les plus inextricables peuvent être résolues, si l'on fait preuve de lucidité.




LA MAISON DIEU (16) ET L'EMPEREUR (4)

Les forteresses que le consultant bâtit autour de lui ne sont jamais imprenables indéfiniment. Parfois il suffit de la plus petite secousse pour qu'elles s'écroulent. Les protections qu'il érige autour de lui, deviennent très vite des prisons. Pourquoi toujours compter sur des éléments extérieurs à soi-même pour se positionner dans la vie ! C'est en lui qu'il peut trouver la force et la détermination nécessaires qui lui permettront de se réaliser et d'atteindre ses objectifs. Mais encore faudra-t-il qu'il le fasse avec souplesse et détachement, sinon de nouvelles murailles s'élèveront à la place des précédentes.

Professionnellement, un événement soudain est apparu, remettant tous les acquis du consultant en question. C'est une chance à saisir, qui lui permettra d'apprendre à mieux gérer ses affaires.
En amour, c'est pour le consultant l'annonce d'un change¬ment d'attitude radical dans ses relations sentimentales. Cette soudaine métamorphose s'avère extrêmement salutaire pour lui et pour son couple.

Spirituellement, ce sont les mécanismes de pensée, les idées reçues, qu'il faut changer. Le bien-être en sera tel, que les pertes occasionnées s'avéreront très vite secondaires.




LA MAISON DIEU (16) ET LE PAPE (5)

Ce que vient de vivre le consultant peut s'apparenter à une crise de conscience. Il a vécu en quelque sorte sa nuit obscure de l'âme. À la suite d'un événement imprévu, toutes ses certitudes ont vacillé, et il s'est retrouvé face à un vide, ce qu'il n'avait jamais vécu jusque-là. Il aurait très bien pu rejeter en bloc tout ce à quoi il croyait, tout ce qui avait donné un sens à son existence. Cela lui aurait peut-être momentanément simplifié la vie, mais à long terme, il aurait ressenti une angoisse existentielle des plus profondes. Sa foi en est ressortie grandie, elle est plus forte qu'avant, mais d'une manière plus réfléchie, plus vivante.

Professionnellement, l'assemblage conseille au consultant de faire momentanément preuve d'une certaine prudence dans ses placements, ses décisions, ses projets, ses ambitions. Il aura grand besoin du conseil d'une personne compétente dans son domaine.

En amour, une crise importante va être vécue dans le couple, peut-être mènera-t-elle à une séparation? Si la volonté des deux partenaires est de surmonter le conflit, seul le dialogue peut les aider. Un médiateur serait le bienvenu, il pourrait leur proposer les outils nécessaires qui leur permettraient la prise de recul.

Spirituellement, c'est l'opportunité de se libérer de sa prison mentale et d'évoluer sur le plan de la conscience, de saisir l'enseignement qui se présente tout en gardant son autonomie.




LA MAISON DIEU (16) ET L'AMOUREUX (6)

L'isolement dans lequel se maintient par habitude le consultant, nuit considérablement à son bien-être. Ce mode de vie ne mène à rien, il ne fait que rompre un peu plus le lien qui l'unit au monde extérieur. Il en est conscient, mais éprouve des difficultés à changer ce type de comportement. Pourtant autour de lui, nombreuses sont les personnes qui souhaitent l'aider à mieux s'adapter et à sortir de sa réserve. Il est toujours étonné de constater que l'on peut s'intéresser à lui. Il se demande bien pourquoi. Il n'a aucune conscience de ses qualités. De par sa gentillesse et sa douceur, il inspire à ses amis et principalement aux femmes, un sentiment de protection à son égard.

Professionnellement, s'en tenir à son avis, sans suivre celui d'autrui, est la condition sine qua non pour mener à bien ses projets. L'assemblage peut aussi prévenir le consultant des risques qu'il encourt en persévérant dans une voie qui n'est pas la sienne.

En amour, l'être idéalisé est en train de tomber de son piédestal. Il est essentiel de savoir ce que l'on désire réellement dans la relation amoureuse afin de ne plus vivre dans l'ambiguïté.

Spirituellement, la seule voie à suivre est celle que nous indique notre propre guide intérieur. Ignorez ceux qui vous inter¬pellent pour vous donner un conseil, vous ne pouvez penser et agir que par vous-mêmes!




LA MAISON DIEU (16) ET LE CHARIOT (7)

L'inertie est contraire au progrès. Le consultant réprimait son potentiel, ses aptitudes, sa force, pour des raisons insidieuses. Il ne voulait pas risquer d'influer sur le libre arbitre des personnes qui gravitent autour de lui dans le but d'être guidées. Il est conscient de l'effet qu'il produit sur autrui, et ça lui fait un peu peur. Il lui semble qu'il possède un pouvoir considérable sur ceux qui l'idéalisent quelque peu. Il n'a pas tout à fait tort, mais c'est à lui de ne pas l'utiliser en ne rentrant pas dans ce type de schéma et en restant détaché de son rôle. La bienveillance et la lucidité sont les armes dont il dispose pour y parvenir. Peut-il lutter contre sa nature et aller à l'encontre de son «dharma »?

Professionnellement, un changement soudain de situation est à prévoir. Il va dans le sens souhaité et donnera au consultant l'opportunité de se réaliser pleinement dans ce dont il rêve depuis longtemps.

En amour, à trop faire de concessions, on perd sa liberté de pensée et son intégrité. Le choix qui a été fait s'avère être le bon.

Spirituellement, il est souvent difficile, pour beaucoup, de se remettre en question. Seul celui qui n'a plus rien à prouver et qui vit d'une manière authentique est à même de faire de cette attitude, un mode de vie.




LA MAISON DIEU (16) ET LA JUSTICE (

L'assemblage évoque la nécessité d'une mutation complète de l'être. Les habitudes de comportement et de pensée du consultant ne peuvent plus avoir cours, car elles ne sont plus du tout adaptées à l'époque actuelle. Bien que ça ne lui soit pas aisé, il doit bâtir sur des structures neuves. Pour ce faire, il devra faire preuve de rigueur et de fermeté envers lui-même.

Spirituellement, quand le jour est venu d'abandonner toutes ses possessions et croyances, il faut savoir lâcher prise. Ces moments privilégiés qui permettent d'effectuer des sauts de conscience, ne se produisent qu'à des temps donnés bien particuliers. En les laissant passer, nous sommes sûrs de devoir attendre longtemps avant qu'ils ne se reproduisent.




LA MAISON DIEU (16) ET L'HERMITE (9)

Les échecs vécus dans le passé ne doivent pas freiner les ardeurs du consultant et surtout ne pas le décourager. Ces échecs ont une valeur éducative: celle de nous faire prendre conscience de nos faiblesses, de nos manques et de nous faire mûrir.

Professionnellement, avant de poursuivre plus avant dans son activité, un regard en arrière ne s'avérerait pas inutile. Des erreurs ont été commises, les faits sont là pour le prouver, mais encore faudrait-il savoir lesquelles afin de ne pas les reproduire?

En amour, après une rupture et une souffrance, c'est au consultant de se tourner vers lui-même afin de découvrir ses véritables besoins et motivations, afin de ne plus reproduire des schémas relationnels qui n'ont plus de raison d'être.

Spirituellement, il est temps pour l'âme de sortir de sa chrysalide, de prendre conscience d'elle-même, de ses possibilités et de sa créativité.




LA MAISON DIEU (16) ET LA ROUE DE FORTUNE (10)

Il est inutile de s'obstiner dans ses idées ou son entreprise.
Mais la secousse qui vient d'abattre en partie les murailles élevées par le consultant, est une bénédiction pour lui. Elle va lui permettre de pouvoir rebâtir sur des bases plus saines. Un terrain mouvant est un lieu impropre à la construction, il est prudent de s'assurer de la qualité du sol sur lequel on bâtit.

Professionnellement, c'est en officialisant son activité qu'elle pourra prendre de l'essor. En effet, jusqu'à présent, le consultant a œuvré dans l'ombre, d'une manière marginale, par peur des risques financiers ou des institutions légales. Même si ce n'est que sous la forme d'une association, il lui est conseillé de se déclarer afin d'exister réellement et de se donner les moyens de se développer.

En amour, après plusieurs échecs successifs dus à des raisons identiques, le consultant commence à penser que sa part de responsabilités est au moins égale de moitié à celle de ses divers partenaires. Il effectue une véritable prise de conscience qui va déboucher sur une restructuration positive de sa psyché.

Spirituellement, quand le jour est venu d'abandonner toutes ses possessions et croyances, il faut savoir lâcher prise. Ces moments privilégiés qui permettent d'effectuer des sauts de conscience, ne se produisent qu'à des temps donnés bien particuliers. En les laissant passer, nous sommes sûrs de devoir attendre longtemps avant qu'ils ne se reproduisent




LA MAISON DIEU (16) ET L'HERMITE (9)

Les échecs vécus dans le passé ne doivent pas freiner les ardeurs du consultant et surtout ne pas le décourager. Ces échecs ont une valeur éducative: celle de nous faire prendre conscience de nos faiblesses, de nos manques et de nous faire mûrir.

Professionnellement, avant de poursuivre plus avant dans son activité, un regard en arrière ne s'avérerait pas inutile. Des erreurs ont été commises, les faits sont là pour le prouver, mais encore faudrait-il savoir lesquelles afin de ne pas les reproduire?

En amour, après une rupture et une souffrance, c'est au consultant de se tourner vers lui-même afin de découvrir ses véritables besoins et motivations, afin de ne plus reproduire des schémas relationnels qui n'ont plus de raison d'être.

Spirituellement, il est temps pour l'âme de sortir de sa chrysalide, de prendre conscience d'elle-même, de ses possibilités et de sa créativité.




LA MAISON DIEU (16) ET LA ROUE DE FORTUNE (10)

Il est inutile de s'obstiner dans ses idées ou son entreprise. Mais la secousse qui vient d'abattre en partie les murailles éleVées par le consultant, est une bénédiction pour lui. Elle va lui permettre de pouvoir rebâtir sur des bases plus saines. Un terrain mouvant est un lieu impropre à la construction, il est prudent de s'assurer de la qualité du sol sur lequel on bâtit.

Professionnellement, une sérieuse mise en garde vient d'être donnée au consultant. Cela dit, rien n'est perdu pour lui s'il décide de persévérer dans la voie suivie jusqu'à présent, mais, en le faisant, il prend de sérieux risques. Je serais tenté de ne pas l'inciter à poursuivre son activité dans les mêmes conditions.

En amour, des difficultés surgissent dans la relation. Elles ont toujours été plus ou moins présentes, mais prennent aujourd'hui une importance considérable et peuvent mener à la séparation.

Spirituellement, lorsque le fardeau est trop lourd à porter, il est primordial de ne pas se laisser accabler par le désespoir. C'est en s'élevant vers la lumière que l'on peut vaincre tout esprit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legrandtalisman.bbactif.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: Re: LA MAISON DIEU AVEC   Mar 30 Juin - 19:19

LA MAISON DIEU (16) ET LA FORCE (11)

Ne pas vouloir brûler les étapes, savoir attendre le moment favorable, ne pas se précipiter, ne pas surestimer ses aptitudes, c'est faire preuve de sagesse. Quand on se lance dans une activité, dans un projet, il est prudent de faire des prévisions à long terme, même si celles-ci doivent être révisées en cours de route. Le problème majeur du consultant réside dans sa trop grande confiance en lui et dans son impulsivité. Combinés, ces deux traits de caractère nuisent considérablement à tout ce qu'il entreprend. Mais s'il agit avec prudence en faisant preuve de discrimination, rien ne pourra l'arrêter, il surmontera tous les obstacles et son prestige s'en trouvera grandi.

Professionnellement, pourquoi vouloir persévérer dans la même voie alors que l'avenir semble bien bouché? Les aptitudes du consultant lui permettent de s'ouvrir à d'autres domaines et de les maîtriser avec seulement un minimum de formation. Mais peut-être n'en est-il pas pleinement conscient?

En amour, l'impulsivité fait souvent commettre des actes que l'on est amené à regretter par la suite. C'est en maîtrisant ses émotions et son mental que l'on peut réagir avec discernement et recul face aux événements.

Spirituellement, après qu'une secousse brutale ait détruit le plus gros de notre travail, il faut se remettre sans plus tarder à l'œuvre afin de reconstruire, en tenant compte des données nouVelles mises à notre disposition aujourd'hui.




LA MAISON DIEU (16) ET LE PENDU (12)

Généralement, la réunion de ces deux Arcanes, fait apparaître sur le visage du consultant une expression d'inquiétude. Elle disparaîtra immédiatement si vous commencez par parler de l'aspect positif indiqué dans l'assemblage, à savoir: un temps d'adaptation afin de se positionner différemment dans la vie, après avoir osé dépasser les limites dans lesquelles il s'était enfermé. Il n'est pas utile, dans l'immédiat, de vouloir lutter contre les événements. En pliant comme le roseau sous le vent, on laisse passer le plus gros de la tempête et l'on garde intactes ses forces vives dans l'attente du moment où l'on pourra de nouveau se tenir droit.

Professionnellement, le consultant a eu un comportement insouciant ou trop orgueilleux, a peut-être manqué de réalisme, a cru aux apparences et le résultat présent confirme que les attitudes de départ n'étaient pas justes.

En amour, des erreurs ont été commises, et pour ne plus les reproduire il est essentiel que le consultant médite sur lui-même. S'il n'effectue pas ce travail, les mêmes schémas engendreront inlassablement des résultats identiques. Pour un couple, une séparation est à prévoir.

Spirituellement, nous assistons aux dernières douleurs de l'enfantement. Les contractions sont violentes, mais la libération approche.




LA MAISON DIEU (16) L'ARCANE SANS NOM (13)

Le plus souvent, à la vue de ces deux Arcanes dans un même jeu le consultant éprouve un profond sentiment d'inquiétude. Il
est de ce fait essentiel de commencer par développer l'aspect positif de l'assemblage, à savoir que les comportements sclérosants du passé sont balayés par le vent du renouveau. Quand la vie se charge de nous administrer les soins adaptés à notre problématique, il n'est pas facile de les considérer comme une bénédiction, d'autant plus quand le traitement thérapeutique est quelque peu violent. L'attitude juste consiste à saisir l'opportunité qui se présente afin d'évacuer de son existence tous les éléments inutiles qui entravent considérablement notre liberté d'être.

Professionnellement, il serait prudent de ne pas persévérer dans la voie suivie jusqu'à présent, car des difficultés de tous ordres ne vont pas manquer de surgir.

En amour, avant d'envisager à nouveau une relation à deux, il est essentiel de faire le ménage en soi, de rompre les liens qui attachent au passé.

Spirituellement, c'est l'esprit de l'Homme qui est immortel et non ses réalisations.




LA MAISON DIEU (16) ET LA TEMPÉRANCE (14)

La vie est renouvellement. Les vieux schémas du passé ont fait leur temps, ils ne sont plus d'aucune utilité au consultant, bien au contraire, ils entravent sa liberté de mouvement et d'expression. Voyant leur fin proche, ils se manifestent avec virulence, mais ce ne sont que les derniers soubresauts avant l'agonie. Qu'il laisse les ruines à l'abandon, elles n'ont que peu d'intérêt, ce n'est pas sur elles qu'il bâtira ses constructions futures. L'ère nouvelle a besoin de jardiniers capables de faire pousser les graines de l'esprit. C'est en les nourrissant par son amour et sa persévérance qu'on peut les faire germer, croître et s'épanouir dans les meilleures conditions.

Professionnellement, l'activité du consultant n'est plus rentable, de plus, elle ne correspond plus à ses nouvelles aspirations. Il hésite, essaie de se trouver toutes les bonnes raisons de s'accrocher es acquis, mais a-t-il vraiment le choix, car c'est son équilibre son bien-être qui sont en jeu!

En amour, c'est en lâchant prise avec ses habitudes, comportements et en ne cherchant plus à imposer ses idées comme cire de référence, que l'on peut s'épanouir librement à l'intérieur d'une relation sentimentale et la rendre créative.

Spirituellement, il faut sortir du cocon dans lequel on s'est enfermé. Le temps n'est plus à l'étude, les connaissances acquis ne peuvent plus être engrangées dans les cavités de la mémoire et doivent être transmises à d'autres.




lA MAISON DIEU (16) ET LE DIABLE (15)

Pour cet assemblage, je réitérerai ce que j'ai déjà dit, lors des couplages précédents entre la Maison Dieu avec le Pendu ou avec le Diable, à savoir: tranquillisez immédiatement le consultant qui peut éprouver un sentiment d'appréhension à la vue des deux cartes, en lui parlant des chaînes du passé qu'il est en train de briser. Bien évidemment, cette situation n'est pas toujours facile à vivre, mais elle est absolument nécessaire. S'il n'effectuait pas ce processus salutaire, il lui serait impossible de pouvoir se réaliser pleinement. Le mur qui lui barrait le passage et contre lequel il se cognait tout en cherchant une ouverture inexistante est en train de s'effriter. Bientôt, s'il persévère dans sa démarche, cette barrière s'écroulera d'elle-même.

Professionnellement, il serait prudent de ne pas persévérer dans la voie suivie jusqu'à présent car des difficultés de tous ordres ne vont pas manquer de surgir.

En amour, la séparation est quasiment inéluctable.

Spirituellement, la libération dont on s'enorgueillit est une illusion. Nous sommes-nous battus avec nos idéaux pour en arriver à ce résultat? Est-ce vraiment pour aider nos semblables que nous avons émergé à la pleine lumière ou est-ce pour notre propre glorification?




LA MAISON DIEU (16) ET L'ÉTOILE (17)

On ne peut tenir indéfiniment ses biens hors des circuits de diffusion. Même le potentiel créatif s'amenuise lorsqu'il n'est pas utilisé pour être transmis et partagé. C'est en laissant circuler librement l'énergie du cœur, sans restriction ni contrainte, que celle-ci peut remplir son œuvre salvatrice et rédemptrice à travers le monde. L'aphorisme: «Rendez à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu", évoque bien cet assemblage. Le monde de la matière n'est plus la voie de réalisation du consultant, elle est même devenue une entrave à son plein épanouissement. C'est au monde de l'Esprit qu'il appartient dorénavant. II porte en lui l'étincelle créatrice, l'intuition et l'inspiration qui lui permettront de participer pleinement à l'éveil d'une conscience basée sur des rapports plus harmonieux et justes entre les Hommes.

Professionnellement, il est inutile de s'accrocher désespérément à une activité devenue caduque. L'avenir du consultant réside dans une voie qui s'ouvre vers le monde extérieur, et qui sera utile à la communauté. Certains créateurs ne sont pas adeptes de la théorie de l'art pour l'art. La devise du consultant sera: pas le travail pour le travail.

En amour, un choc salutaire ou une prise de conscience subite va conduire le consultant à découvrir l'amour empreint de tolérance et d'écoute. L'amour passe par le don; le don mène à la liberté.

Spirituellement, le bien de la communauté passe ayant les besoins personnels. Ce n'est qu'en lâchant toutes ses possessions que l'on peut pénétrer dans la voie d'abondance, celle dans laquelle on donne et on se donne sans compter.




LA MAISON DIEU (16) ET LA LUNE (1

Les difficultés sont nombreuses pour le consultant, que ce soit dans le domaine personnel, professionnel, relationnel ou sentimental, et il ne perçoit pas actuellement le moyen de les résoudre. C'est la raison principale de son angoisse. Il a beau savoir qu'à chaque problème correspond une solution adaptée, il est incapable d'en trouver l'issue. Ce faisant, il a tendance à amplifier démesurément la réalité de la situation vécue, ce qui fait qu'il peut très bien avoir la sensation de vivre un mauvais rêve. C'est l'audace qui lui fait défaut. En osant affronter de face la problématique existante, il sera capable de la gérer au mieux et de la tourner à son avantage. Le chemin est tracé devant lui, il lui suffit de mettre un pied devant et de le parcourir librement en toute confiance. Cette démarche quelque peu volontaire le mènera vers des sommets qu'il n'aurait jamais pu envisager de vaincre.

Professionnellement, la situation semble inextricable au consultant. Il existe bien une issue, mais prendra-t-il le risque d'opter pour la solution qu'il avait déjà repoussée par le passé. Il serait bon de ne pas commettre deux fois la même erreur.

En amour, les relations sentimentales du consultant se terminent, à peu de choses près, toujours de la même manière. Il y a bien une raison à cela. Tant qu'il n'aura pas effectué un travail sur ses schémas comportementaux, il lui sera difficile de devenir adulte dans ses rapports avec autrui.

Spirituellement, l'apitoiement sur soi-même mène généralement à l'inertie. C'est de l'avant qu'il faut aller!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legrandtalisman.bbactif.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: Re: LA MAISON DIEU AVEC   Mar 30 Juin - 19:19

LA MAISON DIEU (16) ET LE SOLEIL (19)

L'option qui semble la plus invraisemblable, la plus utopique en apparence, est celle qui a toutes les chances de se réaliser. Il suffit pour cela de ne pas bloquer l'énergie créatrice qui se met en mouvement. Elle s'écoule en abondance sur le consultant, elle l'inonde, mais il doit, pour la recevoir en toute conscience et bénéficier de son apport, s'ouvrir totalement à la confiance, à la générosité et à l'enthousiasme. Ce sont les qualités requises pour participer activement à l'élaboration du Plan Divin sur terre.

Professionnellement, malgré certaines apparences qui peuvent lui faire douter du bien-fondé de cette affirmation, le consultant est un bâtisseur et ses réalisations sont faites pour durer.

En amour, c'est en refusant sans cesse de s'engager et de prendre ses responsabilités que le consultant s'est retrouvé dans cette situation. C'est dans l'acceptation de l'autre et dans le désir de partage avec lui, que pourra se réaliser une union forte, harmonieuse, pouvant rayonner une lumière bienfaisante sur tous ceux qui se trouveront dans l'aura du couple. Une nouvelle rencontre s'avérera sûrement nécessaire pour parvenir à réaliser cette osmose.

Spirituellement, s'il dépasse ses limites et ses peurs, l'être va retrouver le rayonnement de son soleil intérieur et atteindre à la complémentarité de l'androgyne primordial en réunissant ses énergies masculines et féminines.




LA MAISON DIEU (16) ET LE JUGEMENT (20)

L'heure est aux remises en question. Rien ne doit empêcher le consultant de naître à la vraie vie, de passer symboliquement de la mort à l'immortalité. C'est en rejetant les faux-semblants. Les dogmes, ses habitudes nuisibles, ses peurs existentielles et ses croyances, qu'il y parviendra. Chacun de nous est une cellule du corps de l'humanité, et cette humanité est «une» en essence. Pourquoi vouloir la morceler derrière des murailles isolationnistes? Les frontières n'ont d'existence que dans l'esprit des Hommes. En élevant son esprit vers le principe «d'Unité », le consultant deviendra une partie consciente de cette humanité et la joie, le partage et l'harmonie, se manifesteront dans son entourage.

Professionnellement, ce n'est pas parce que l'on a choisi une voie qu'il faut s'y tenir indéfiniment. D'autant plus quand celle-ci ne correspond plus aux aspirations et capacités du consultant. Une autre va se présenter tout naturellement à lui, et ce rapidement.

En amour, c'est en abandonnant les vieux schémas et en se conformant à son idéal, que les relations sentimentales peuvent devenir authentiques. Le consultant n'a pas d'autre alternative, il est soumis à un processus de développement intérieur, enclenché par lui-même.

Spirituellement, «ne regarde pas en arrière, hâte-toi, ton karma se libère ».




LA MAISON DIEU (16) ET LE MONDE (21)

La vie est mouvement, l'inertie est contraire au processus de l'évolution. C'est dans cette dynamique que le consultant peut trouver la possibilité d'affronter ses peurs, ses difficultés, ses manques et la force de se dépasser. En lâchant prise envers lui¬même, il va percevoir ce qu'il occultait jusqu'à présent, à savoir qu'il n'est pas isolé du reste du monde et que ce dernier ne le rejette pas. Cette croyance, bien ancrée en lui, l'avait rendu inapte à la communication. Mais, nombreux sont ceux qui souhaitent l'aider, le soutenir et l'aimer.

Professionnellement, il n'est pas facile de couper avec ses activités, mais parfois cela s'impose. L'issue qui semblait, à juste raison, plus qu'incertaine est maintenant totalement dégagée. Le consultant a effectué le bon choix.

En amour, c'est dans l'acceptation de l'autre et dans le désir de partage avec lui/elle que pourra se réaliser une union forte et harmonieuse.

Spirituellement, ce n'est pas dans la solitude que le consultant sera à même d'effectuer son travail au mieux, mais dans le monde.




LA MAISON DIEU (16) ET LE MAT/LE FOU (0/22)

Il n'est pas facile d'abandonner ses réalisations, ses possessions derrière soi, mais parfois cette décision s'avère absolument nécessaire. En effet, les biens stockés finissent par accaparer totalement l'esprit du consultant, et sa préoccupation majeure devient d'en engranger encore davantage. Cela finit par devenir une véritable obsession, et les obsessions rendent esclave. C'est en lâchant prise que le consultant parviendra à se détourner de sa phobie, mais qu'il agisse vite, car s'il hésite encore longtemps, certains événements extérieurs ne manqueront pas de le rappeler à l'ordre.

Professionnellement, pourquoi se cantonner toujours à une seule activité alors que l'on possède des aptitudes multiples? C'est en se mettant à l'épreuve que l'on découvre ses capacités et facultés.

En amour, si ce n'est l'annonce d'une séparation, l'assemblage évoque la nécessité de rompre avec des schémas de comportement qui rendent le consultant dépendant d'événements qu'il ne peut maîtriser.


Spirituellement, «laisse derrière toi tes possessions et va par le monde le cœur et l'esprit libres ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legrandtalisman.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA MAISON DIEU AVEC   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA MAISON DIEU AVEC
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonsoir sur une méditation = la grâce de Dieu avec nous
» Le Tabernacle de Dieu avec les hommes ( 1) et (2)
» Dieu est toujours avec nous
» Cheminer avec Dieu
» Maison faite avec des matériaux recyclés.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE GRAND TALISMAN :: ARTS DIVINATOIRES :: Le Tarot de Marseille :: Signification des cartes-
Sauter vers: